Accueil La Une Économie

SNCB: des conducteurs dépasseraient des feux rouges pour se faire licencier

Le syndicat autonome des conducteurs de trains sonne l’alerte : le nouveau régime des licenciements pousse les machinistes à travailler contre leur gré.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Selon le syndicat autonome des conducteurs de trains (SACT), une centaine de machinistes à la SNCB sont actuellement forcés de travailler «contre leur gré». Ils ont démissionné, mais doivent prester un an de préavis, indique Het Nieuwsblad jeudi. «Certains dépassent sciemment un feu rouge pour être licencié», précise Jorge Vanhove, du SACT.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs