Accueil Belgique Politique

Le terrorisme fait oublier ses priorités à la N-VA

Quels sont les conséquences du revirement sécuritaire du parti de Bart De Wever ? Un risque, élevé, de se diviser en s’éloignant de son argument principal : le communautaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Bart Maddens, politologue à la KUL, nous confiait, en janvier dernier, au lendemain de la présentation des vœux de Bart De Wever, le malaise grandissant du mouvement flamand : « Ses membres peuvent accepter que, pour rentrer dans le gouvernement, la N-VA ait décrété le surplace communautaire sous cette législature. Mais que le parti dominant n’évoque plus du tout les thèmes communautaires à l’extérieur, certains ne le digèrent plus. La frustration grandit. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Jean-Marie PIRE, jeudi 11 août 2016, 15:10

    par contre VOUS ne nous faites pas oublié la NVA ... tous les jours, on ne parle que d'eux........... marre marre

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs