Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

JO 2016 : un entraîneur kényan remplace un de ses athlètes lors d’un test antidopage

Il a été écarté.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le Comité olympique kényan a annoncé jeudi le renvoi des Jeux Olympiques de l’entraîneur de son équipe d’athlétisme John Anzrah. Le coach aurait remplacé un de ses athlètes qui devait se soumettre à un test d’urine, a indiqué Kip Keino, le chef de la délégation kényane à Rio.

► A lire : Tous nos articles sur les JO

L’identité de l’athlète auquel John Anzrah se serait substitué n’a pas été dévoilée.

Le Kenya a été retiré avant les Jeux de la liste des pays qui ne respectent pas pleinement le code antidopage, en raison des progrès réalisés par le pays africain, qui a instauré une législation antidopage respectant ce code.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs