Accueil La Une Belgique

CEB, décrochage, pensions: les mesures de Milquet pour la rentrée

Selon un avant-projet de décret, les professeurs pourraient, à l’avenir, être sanctionnés pour des propos tenus en dehors de l’école ou sur internet. Les discours racistes, négationnistes et radicaux sont visés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Et de deux ! Joëlle Milquet (CDH) vit ce mardi sa seconde rentrée scolaire en tant que ministre de l’Enseignement en Communauté française. Elle communique, à cette occasion, sur de nombreux thèmes qui lui sont chers, en annonçant des mesures concrètes, comme un encadrement efficace des jeunes enseignants, une meilleure gestion des épreuves externes ou encore des moyens de lutte contre l’échec (lire ci-dessous).

Parmi toutes ces mesures, un passage inséré dans un avant-projet de décret attire particulièrement l’attention : celui qui édicte que « les membres du personnel sont tenus à un devoir de loyauté vis-à-vis de la Communauté française elle-même ». La suite : «  En dehors de leurs fonctions, ils évitent tout comportement ou propos qui pourrait ébranler la confiance du public dans les écoles organisées par la Communauté française. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs