Accueil Belgique

Le syndicat socialiste rembourse les amendes pour grève sauvage à ses membres

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Bien que les syndicats ferroviaires aient dégagé un accord avec la direction de la SNCB pour réduire le nombre de grèves sauvages, le syndicat socialiste compte rembourser l’amende de 12,5 euros à ses membres contrevenants. La N-VA et l’Open Vld sont « dégoûtés », selon De Morgen et Het Laatste Nieuws samedi.

Qui a pris part à une grève sauvage sur le rail entre le 25 mai et le 3 juin se voit infliger une amende de 12,50 euros par le service des ressources humaines de la SNCB, HR Rail. Mais les membres de la CGSP Cheminot pourront compter sur le remboursement du montant, selon une brochure diffusée en Flandre occidentale. La promesse aurait été orale à Anvers. Comme les grèves ont été avant tout suivies en Wallonie, la branche francophone de la CGSP-Cheminot pourrait être à la manoeuvre, suggère De Morgen. Le syndicat n’a pas voulu commenter.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 13 août 2016, 8:19

    Ce qui démontre bien le soutien du syndicat en question aux grèves sauvages. Ce genre d'action fait bien partie de leur stratégie d'ensemble.

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs