Accueil Société

Affaire Dutroux : comment traque-t-on les prédateurs d’enfants?

Le porte-parole de la police fédérale a observé quelques évolutions. La plus importante à ses yeux concerne les techniques d’audition des mineurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

On a déjà largement rappelé les réformes capitales de la police et de la justice qui ont suivi l’affaire Dutroux, tout comme la création de Child Focus. Peter De Waele, actuel porte-parole de la police fédéral, a été à la tête de la cellule «  pédophilie  » pendant plus de quinze ans. En 2013, il a publié un ouvrage intitulé « Chasseur de prédateurs d’enfants. Histoire d’un flic chasseur de pédophiles  » (La boîte à Pandore). Le commissaire Alain Remue dirige quant à lui la cellule «  personnes disparues  » depuis 95. Ce sont donc deux témoins privilégiés qui analysent ici l’évolution de leurs services depuis 96.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs