Accueil La Une Culture

Françoise-Mallet Joris: «La marche blanche a été une forme de rédemption»

En 1999, la romancière franco-belge sortait un roman en lien avec l’affaire Dutroux. Elle y évoquait aussi la situation de Belgique. Hasard de l’actualité, son décès correspond avec le vingtième anniversaire de ces événements tragiques.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 7 min

En 1999, Jacques De Decker réalise un entretien avec Françoise Mallet-Joris à l’occasion de la sortie de «  Sept démons dans la ville  ». Un livre traitant d’un drame familial (la mort d’un père perturbant considérablement sa famille) mais aussi de l’actualité tragique de l’époque. Il se trouve en effet que les funérailles du père se déroulent en Belgique, à l’été 1996. Très exactement au cours de ces semaines dramatiques que tous les médias évoquent à nouveau ces jours-ci, vingt ans après. Extraits.

Ce roman serait-il de l’ordre de l’exorcisme ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs