Accueil La Une Monde

Un conseiller de Trump cité dans une enquête anti-corruption en Ukraine

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le directeur de campagne de Donald Trump, l’influent Paul Manafort, aurait été le bénéficiaire de versements illégaux de millions de dollars en liquide de la part de l’ancien président ukrainien Victor Ianoukovitch, a affirmé lundi le New York Times.

Le lobbyiste patenté a catégoriquement démenti ces accusations, les qualifiant d’« infondées et stupides ». La candidate démocrate Hillary Clinton a de son côté estimé « troublantes » les révélations du journal et a enjoint M. Trump de lever le voile sur les connexions de certains de ses collaborateurs directs avec le Kremlin ou d’autres intérêts pro-russes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs