Accueil La Une Belgique

Les militaires déployés dans les rues belges en ont «ras-le-bol»

Les opérations pèsent lourd sur le moral des troupes et entraînent des conséquences sur leur vie familiale et sociale.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le porte-parole de l’état-major a admis être conscient que « la charge de travail est un peu lourde », alors que plus de 1.800 militaires participent en continu, depuis le 17 janvier 2015 et au moins jusqu’au 2 septembre prochain, à l’opération « Vigilant Guardian » (OVG). Cette dernière est menée en appui à la police fédérale dans les rues des grandes villes.

«  Le ras-le-bol s’installe  », d’autant plus qu’en période de vacances la durée de la mission a été portée de quinze jours à cinq semaines, durant lesquelles les militaires, logés à la caserne de Peutie (Vilvorde), ne peuvent en principe regagner leur foyer, a pour sa part indiqué un dirigeant du Syndicat libre de la Fonction publique (SLFP) Militaires, Gilles Van Oosthuijze.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lefevre J-l. , mardi 16 août 2016, 18:44

    Trop, c'est trop!!! Des contraintes, certes, mais moins qu'en France (Euro de foot, Tour de France, Lourdes), où on tue aussi des policiers! Mais où les militaires obéissent, où les commissariats ne ferment pas, où les policiers défilent, où la garde nationale se met en place...en France où le syndicalisme policier et pénitentiaire n'existe pas!!!

  • Posté par Monsieur Alain, mardi 16 août 2016, 18:09

    C'est clair que c'est juste pas leur mission, pas ce pourquoi ils se sont engagés. Un peu : ça va; un peu trop : bonjour les dégâts. YAKA les muter à la police fédérale (ou lui donner le budget) qui exécutera ces missions. Par la suite, toute ressemblance avec un Corps de Police (ex militaire) ayant existé ou existant dans d'autres pays serait bien entendu purement fortuite.

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs