Accueil La Une Économie

Le Japon autorise les voitures sans rétroviseurs

Meilleure visibilité, aérodynamisme amélioré. La technologie ne manque pas d’arguments.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 3 min

Cela fait déjà quelques années que l’industrie pousse dans ce sens, et le Japon vient, le premier de sauter le pas. Les véhicules vendus dans l’archipel pourront désormais faire l’impasse sur le traditionnel rétro. Enfin pas entièrement, si les véhicules peuvent se passer des miroirs, ceux-ci devront être remplacés par un système de caméras.

Jusque-là, cette technologie était plutôt l’apanage des « concept cars », exposés ci et là dans les salons du monde entier. Sur les routes elles sont en revanche encore largement absentes, si ce n’est la Volkswagen XL1, une hybride électrique-diesel du constructeur allemand produite à quelques centaines de pièces. La voiture, à peine moins futuriste qu’un concept car, n’est de toute façon homologuée que pour les routes allemandes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Vie privée: la Belgique une nouvelle fois mise en demeure

La Commission européenne a lancé une procédure d’infraction à l’encontre de l’Etat belge. En cause : les licenciements, en juillet dernier, du président de l’APD et de sa co-directrice et lanceuse d’alerte, Charlotte Dereppe. Des révocations, rappelle Didier Reynders, dont les conditions ne respectent pas le RGPD.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs