Accueil Belgique

Imposer du volontariat aux réfugiés? «Inconcevable» selon les CPAS wallons

Pour Joris Nachtergaele (N-VA), les demandeurs d’asile doivent travailler quelques heures par jour en contre partie de l’accueil dont ils bénéficient.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Imposer du volontariat aux réfugiés est en soi incohérent, pour la Fédération des CPAS de l’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW), à l’heure où l’idée fait son chemin en Flandre de réclamer des services aux demandeurs d’asile qui arrivent dans les communes.

Le président du CPAS de Maarkedal en Flandre orientale, Joris Nachtergaele (N-VA), affirmait mardi dans la presse qu’il allait insister auprès des demandeurs d’asile prochainement hébergés dans sa commune pour qu’ils s’engagent quelques heures par jour pour l’entité, que ce soit sous forme de nettoyage de rue, du jardinage public, d’aide dans les maisons de repos, ou de rénovation de nouvelles places d’accueil. Récemment, l’Open Vld a aussi dit vouloir conditionner l’octroi des aides sociales, voire contraindre à prester des services à la collectivité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs