Accueil Opinions Cartes blanches

Numéros Inami: il faut trouver un remède juste et définitif

Les représentants des étudiants en médecine des universités francophones adressent une lettre ouverte à la Ministre fédérale de la Santé ainsi qu’au Ministre de l’Enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour réclamer la garantie d’attribution d’un numéro Inami à tous les étudiants en cours de cursus.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Madame la Ministre Maggie De Block,

Monsieur le Ministre Jean-Claude Marcourt,

Cet été, la saga Inami couvre de nouveau l’actualité médiatique. En effet, ce mois d’août est marqué par le Conseil d’Etat qui a suspendu les quotas Inami de 2021, jugés illégaux. Ainsi, tous les étudiants satisfaisant aux critères de réussite d’une année académique seront amenés à poursuivre leur cursus. Mais, ceux ayant déjà franchi la BA2 voient leur horizon s’assombrir car le pouvoir fédéral refuse de trouver une solution définitive à ces futurs médecins tant qu’une sélection efficace n’est pas mise en place dans les universités francophones.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Guissard Jean-pierre, mercredi 17 août 2016, 23:10

    Il serait plus utile de délivrer les numéros INAMI après la réussite d'un examen de droit administratif. En effet, il existe un ensemble de règles administratives dont les récipiendaires n'ont jamais entendu parler au cours de leur cursus universitaire, nonobstant ils obtiennent le droit de prescription médicale sans posséder les notions administratives de prescriptions médicales. c'est le patient , in fine, qui est le dindon de cette affaire.

  • Posté par Guissard Jean-pierre, mercredi 17 août 2016, 15:40

    Il serait d'abord utile d'obliger ces étudiants à suivre mais surtout de réussir le cours de droit administratif étant donné que la réglementation INAMI n'est pas connue par la majorité des médecins déjà en fonction.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs