Accueil Monde

La Russie nie violer une résolution de l’ONU sur l’Iran en y faisant décoller ses avions

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La Russie a assuré mercredi ne pas violer une résolution de l’ONU visant Téhéran, tandis que des bombardiers russes allant frapper en Syrie ont décollé pour la deuxième journée consécutive depuis un aérodrome militaire en Iran. Le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a jugé que l’utilisation de la base d’Hamedan en Iran ne violait aucunement la résolution 2231 du Conseil de sécurité qui prévoit un embargo sur la vente ou le transfert d’armes visant la République islamique.

Mardi, le département d’Etat américain avait jugé l’action de Moscou en Iran « malheureuse mais pas étonnante » et évoqué une possible « violation » de la résolution. « Dans le cas présent, il n’y a pas eu vente, fourniture ou transfert d’avions militaires vers l’Iran », a insisté M. Lavrov. « Ces avions prennent part à une opération antiterroriste en Syrie à la demande des autorités légales syriennes et avec le consentement de l’Iran », a-t-il souligné.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs