Accueil Monde

Omran, 5 ans, devient le symbole de l’horreur en Syrie

Le visage du petit garçon ensanglanté a fait le tour du monde.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 1 min

Il s’appelle Omran, il a cinq ans, et ses yeux hagards ont fait le tour du monde. L’image, capture d’écran d’une vidéo prise à Alep ce mercredi, a été partagée par le centre médiatique d’Alep (Aleppo Media Center). Le garçonnet syrien, sauvé des décombres de sa maison bombardée par les forces russes ou le régime syrien, est couvert de poussière. Choqué et blessé à la tête, il est déposé dans une ambulance. Ses jambes dépassent à peine du siège, ses bras sont posés sagement sur le siège orange, son œil droit est grand ouvert, son œil gauche l’est beaucoup moins. Entre deux va-et-vient de sauveteurs, le garçonnet porte la main à sa blessure, observe le sang en silence, et s’essuie sur le fauteuil.

La vidéo sur mobile

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Wilmes Jean-paul, jeudi 18 août 2016, 16:18

    Il faudrait peut etre arreter de nous culpabiliser,c est vraiment triste pour ce petit,mais E.I n a cas arreter,et encore une fois les Russes font peut etre qq erreurs mais eux ils font qq chose.Nos enfants ecrases par un camion ou lors d une explosion dans un aeroport c est aussi atroce.

  • Posté par Michelet Alain, jeudi 18 août 2016, 15:19

    Les russes arrosent impunément Alep et servent le régime de ce boucher de Bachar. Honte aux Usa qui ne font rien...

  • Posté par Courtois Roland, jeudi 18 août 2016, 16:46

    Et nous alors ?

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs