Accueil Culture Scènes

La grâce, «ce moment de suspension indéfinissable»

Le Brigittines International festival, grand endez-vous de danse contemporaine, démarre vendredi. Au programme, douze spectacles dont huit premières en Belgique. Le tout rassemblé autour d’un thème : « La grâce et le désastre ».

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

Qu’est-ce que la grâce ? Cette question est au cœur de la programmation du Brigittines International Festival qui démarre ce vendredi 19 août. À l’affiche, une douzaine de compagnies internationales de danse contemporaine sélectionnées par le directeur et programmateur Patrick Bonté. Celles-ci présentent des spectacles qui, pour la plupart, n’ont jamais été montrés dans notre pays. Tous ont en commun une certaine quête de ces moments de grâce qui les rendent magiques et que Patrick Bonté a résumés sous un titre évocateur : La grâce et le désastre.

Pourquoi cette thématique ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs