Accueil Économie

Les messageries instantanées à l’assaut des opérateurs télécoms

Omniprésentes et de plus en plus sécurisées, les messageries instantanées menacent les opérateurs traditionnels de devenir obsolètes. Ceux-ci réclament une refonte de la législation européenne pour jouer à armes égales.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Les opérateurs mobiles verront-ils une part plantureuse de leurs revenus phagocytés par les services de messageries comme WhatsApp, Telegram ou Skype, qui permettent à la fois d’échanger des messages, de se parler ou de communiquer en vidéo ? Ils en sont tellement convaincus que la GSMA, une association qui représente plus de 800 opérateurs dans le monde, s’est fendue récemment d’une lettre ouverte, réclamant l’abandon de la directive européenne « e-privacy », qui traite de la vie privée dans l’univers électronique et qui date de 2002.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs