Accueil Opinions

«Ma grande erreur? Les pralines!»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Mais pourquoi donc avoir jeté votre dévolu en 1988 sur la Société générale de Belgique ?

J’ai eu une intuition – ce n’est pas modeste de le dire – assez formidable. Personne n’y pensait. La Société générale était là, mais tout le monde dormait, tranquille et la société était laissée à elle-même.

Vous aviez eu cette phrase terrible un dimanche midi, en direct à la RTBF, avec votre accent italien, alors que toute la Belgique vous écoutait : « La Société générrrale, rrrentabilité noulle. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs