Accueil Culture

Jean d’Arras, «Die wonderlijke vreemde ende schone historie van Melusijnen ende van haren geslachte», 1491

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Il s’agit du seul exemplaire connu d’une adaptation néerlandaise anonyme d’une chanson de geste en prose sur la fée Mélusine, « une sirène qui épousa le comte Raymand, mais qui devait cacher à son mari son état et sa queue ». Lorsque celle-ci fut « démasquée » elle se transforma en serpent volant. La version française définitive est écrite vers 1386-1394 par Jean d’Arras. Au XVe siècle, elle fut fréquemment copiée puis imprimée. L’histoire va inspirer durant des siècles des écrivains tels que Goethe et Walter Scott.

Bibliothèque royale, Mont des arts, www.kbr.be

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs