Accueil Société Régions Hainaut

Gare TGV: les riverains soulagés

Même s’il plaide pour un arrêt sur la ligne Paris-Bruxelles, le maïeur estime irréalisable une connexion ferroviaire. De quoi rassurer les habitants susceptibles d’être expropriés…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis l’annonce récente d’un possible arrêt TGV sur la ligne à grande vitesse Paris-Bruxelles traversant leur village, nombreux sont les habitants d’Arbre (Ath) qui craignent d’être impactés par de nouveaux travaux d’envergure. Les occupants des maisons les plus proches du site du Coucou où se trouve déjà une gare logistique pour les Thalys assurant la liaison entre les deux capitales se voyaient même déjà expropriés ! Et pour cause puisque ce projet initié par l’ex-ministre Jacqueline Galant (MR), le bourgmestre de Mons, Elio Di Rupo (PS) ou encore Eric Domb (parc Pairi Daiza), incluait la mise en service d’une nouvelle connexion ferroviaire.

Le bourgmestre d’Ath a tenu, ce samedi, lors du conseil communal, à rassurer les opposants venus le questionner au sujet du futur arrêt TGV et surtout de cette rocade qui relierait celui-ci aux lignes de train existantes. À savoir les lignes 90 (Mons-Denderleeuw) et 94 (Halle-Tournai).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs