Accueil Culture Musiques

Léo Ferré, cent ans, toujours vivant

Il est né le 24 août 1916, Léo le poète, le musicien, l’anar, le chien à la crinière de liberté… Il reste un phare, un modèle pour toutes les générations éprises d’amour, de vie et de révolte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

L’Artiste a marqué tant de vies. Avec ses disques, bien sûr, qu’on s’écoutait seul dans sa petite chambre d’enfant ou d’étudiant. Ses mots qui jaillissaient, dégoulinant d’amour et d’anarchie, de foutre et de sexe. Ses envolées lyriques qu’il martelait de son piano, que les cordes emportaient loin pour damer le pion au soleil noir. Ses images puissantes qui nous faisaient rêver même si on ne les comprenait pas toutes. Mais elles nous touchaient au plus profond de l’âme, de l’intime. Et puis la scène, forcément. Des concerts sans décorum. Juste un homme en noir, debout, droit, avec parfois une pochette rouge comme l’amour, le sang et la mort. Au milieu de cette scène vide, un homme à la crinière de cheveux blancs qui tissaient une toile où se perdait le rayon de lumière d’un seul projecteur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs