Accueil Opinions

Les migrants, entre vacanciers et canards sauvages

Les ennemis de la démocratie. La chronique de Vincent Engel.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 6 min

Les vacances ont connu leurs flux migratoires de vacanciers, plus ou moins troublés par les orages ou les manifestations des uns ou des autres sur les autoroutes. Sur les fils électriques et dans les champs, les hirondelles et autres oiseaux migrateurs se préparent à partir pour les terres chaudes, y passer l’hiver. Entre les deux, ni vacanciers ni « oiseaux de passage » dont Brassens (et Jean Richepin) louaient la liberté, les « migrants » dont la présence dans les médias ne fait que confirmer la tragique situation…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Carte blanche Archivage: que racontent les «Uber Files» du fonctionnement de notre démocratie?

La sauvegarde de nos démocraties passe par la mise en place de règles claires de gestion de l’information et la préservation à long terme des processus et actions qui ont contribué à l’élaboration des décisions politiques. L’épisode des « Uber Files » nous montre que nous délaissons ce principe et permettons aux sociétés privées de nous dicter ce qu’il restera de notre histoire…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs