Accueil Techno

La voiture autonome de Google est-elle trop prudente?

Par sa conduite trop prudente, la Google car peut être dangereuse. Son logiciel intelligent doit évoluer pour tenir compte de l’imprévisibilité du conducteur humain

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Humains motorisés et voitures autonomes, un mariage incompatible sur la route ? Dans l’état actuel du logiciel intelligent, la relation ne sera certainement pas facile. Tandis que l’humain est imprévisible et erratique, la Google car pèche par trop de prudence.

Elle a été programmée pour suivre les meilleures règles de conduite à la lettre. Des règles carrées, régulièrement outrepassées par les humains. Ces derniers conduisent « à l’œil ». Ils anticipent la réaction des autres conducteurs, évaluent une situation en amont et ne marquent pas nécessairement l’arrêt au stop ou à une priorité de droite. Quant au logiciel intelligent, il n’est pas actuellement outillé pour que la Google car puisse réagir par rapport à ces agissements en dehors des règles strictes. S’en suivent paralysie du robot ou crash causé par une voiture conduite par un humain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Techno

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs