Accueil Économie

Le tax shift fâche les brasseurs

La hausse des accises pourrait freiner la consommation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Alors que le Belgian Beer Week-end entame sa 17e édition ce vendredi sur la Grand-Place de Bruxelles, l’atmosphère n’est pas tout à fait à la fête à la Fédération des brasseurs belges. En cause : le tax shift annoncé le 23 juillet par le gouvernement Michel, et qui est venu quelque peu plomber l’ambiance. « On se réjouit de la baisse des charges sociales, qui va donner de l’oxygène à nos brasseries pour investir, explique Jean Louis Van de Perre, président des Brasseurs belges. Mais nous avons été surpris par l’augmentation des accises sur la bière, et par son ampleur ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs