Accueil Opinions Chroniques

Le Pacte d’excellence: une occasion manquée?

Les résultats des différents tests auxquels sont soumis les élèves en Communauté française sont alarmants. La réforme de notre enseignement ne peut passer à côté d’une interrogation fondamentale sur le modèle pédagogique en vigueur.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 6 min

Le débat est lancé sur la baisse de qualité de notre système d’enseignement, et il n’est pas près de s’éteindre. Des signaux alarmants ont été inférés des récents résultats du CEB (épreuve externe pour tous les élèves en fin de primaire) et du CE1D (épreuve externe pour tous les élèves en fin de premier degré du secondaire), résultats fort faibles compte tenu du degré de difficulté des épreuves proposées. Un autre test commun à l’ensemble de la Communauté française, au niveau supérieur cette fois, ne manque pas d’interpeller : je pense au TOSS, le test d’orientation obligatoire, depuis 2013, pour les étudiants qui veulent s’inscrire en première année de médecine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 1 septembre 2016, 15:02

    Le fiasco québécois.Le renouveau pédagogique(2005) qui avait pour objectif de permettre aux élèves en difficulté de mieux réussir, de diminuer le décrochage scolaire, dont le principe reposait sur l'approche par compétences, l'interdisciplinarité a été un échec retentissant.Les résultats ont légèrement baissé en maths et nettement en français.La lutte contre les inégalités n'a pas été atteinte.(Le POINT)

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 1 septembre 2016, 11:29

    Pourquoi la préoccupation fondamentale du Pacte n'a-t-elle pas été de s'interroger sur le modèle pédagogique en vigueur alors que se multipliaient tous les indices de son manque d'efficacité et que c'était celle d'un grand nombre d'enseignants?

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 1 septembre 2016, 11:17

    Comment l'enseignement secondaire ne s'est-il pas remis en cause depuis les premiers résultats du TOSS étant donné que toutes les questions portent sur des acquis du secondaire?

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 1 septembre 2016, 11:00

    Quelles compétences pourrait-on acquérir sans connaissances de base? Lire?Orthographier? Rédiger? Raisonner?Sur base de rien?Effectuer des opérations sur les fractions?Résoudre une situation-problème de la vie réelle, si chère aux pédagogues?Essayez, sans connaissances, de résoudre le "petit problème" : Déterminez la hauteur d'une tour à l'aide de 2 projecteurs.

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica: Romain Rolland était-il «poutiniste»?

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : l’homme de lettres, musicologue et internationaliste s’est fermement opposé au boycott des œuvres et des artistes allemands durant la Première Guerre mondiale. Son héritage spirituel ferait bien d’inspirer ceux qui, aujourd’hui, déprogramment les artistes russes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs