Accueil Monde

Six heures de train vers l’inconnu à travers la Serbie

Les réfugiés qui arrivent à Belgrade n’ont qu’une idée en tête : gagner au plus vite la frontière hongroise, porte d’entrée vers l’Union européenne. Direction : Subotica, à l’extrême nord de la Serbie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Le train a quitté Belgrade il y a vingt minutes à peine, et l’espace entre les deux derniers wagons est déjà occupé par plusieurs fumeurs. Ils crachent leur fumée par la fenêtre baissée, en regardant défiler des buildings un peu délabrés. Ils quittent la capitale serbe pour Subotica, au nord du pays. Ultime étape avant la Hongrie et l’Union européenne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs