Accueil Monde

Xavier Bettel: «S’il n’y a pas d’accord, j’aurais honte d’être un chef de gouvernement européen»

Le jeune Premier ministre luxembourgeois est confronté à un défi d’une urgence tragique : conduire les Européens à conclure un accord sur la crise des réfugiés ». Rencontre.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 10 min

L’accueil est chaleureux, simple, joyeux. Quand on rencontre Xavier Bettel, le Premier ministre luxembourgeois il y a dans l’air quelque chose d’un peu rock’n’roll, à l’image des œuvres d’art qui envahissent son Hôtel de Bourgogne, résidence des numéro uno grand ducaux, aux effigies d’Andy Warhol, Marilyn, Picasso et Debbie Harry. «  Tout est à moi, j’achète des tableaux, j’adore l’art

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs