Accueil Économie

Le secteur «traditionnel» de la mécanique est-il condamné?

Caterpillar courbant l’échine, c’est tout un secteur « traditionnel » de la Wallonie qui se met à trembler.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le « génie mécanique », c’est en effet un des six grands pôles de compétitivité sur lesquels le Plan Marshall a décidé de miser. A tort ? Ne voit-on pas déjà les emplois se déplacer de ce secteur vers d’autres paraissant avoir davantage le vent en poupe comme la pharmacie (GSK Bio, à Wavre, par exemple) ou la logistique (autour de Liège Airport, notamment) ?

«Certains secteurs paraissent effectivement mieux résister à la crise », constate Didier Paquot, directeur du département économique à l’Union wallonne des entreprises (UWE). « Mais il faut se garder de tirer des conclusions hâtives sur la base d’une seule entreprise, aussi emblématique soit-elle que Caterpillar mais qui est confrontée à des difficultés qui lui sont en partie spécifiques. Il y a en effet de nombreuses entreprises, parmi lesquelles de nombreuses PME qui, dans ce secteur, résistent bien à la crise et sont même très bien armées quand il s’agira de profiter de la reprise. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs