Accueil Économie

Caterpillar: récit d’une journée où tout s’est effondré

Pour salariés de l’usine Caterpillar de Gosselies, c’est le scénario de l’impensable qui s’est finalement imposé : la fermeture, jetant plus de 2.000 familles dans l’angoisse et l’incertitude. Récit d’une journée qu’aucun d’entre eux ne pourra jamais oublier.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

J’espère que tu ne perdras pas ton emploi, Papa.  » C’est par ces mots que Jessica, 7 ans, prend congé de son père, ce jeudi soir, avant d’aller dormir. L’inquiétude est palpable à la maison, depuis plusieurs heures déjà. «  A ce moment-là, je sais qu’un conseil extraordinaire d’ampleur européenne va se tenir  », commente Philippe, 36 ans, (un prénom d’emprunt comme celui de Jessica), employé dans un service de support de l’usine Caterpillar, à Gosselies. « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Esquenet Alexandre, samedi 3 septembre 2016, 7:59

    Triste nouvelle. Faudrait y faire une usine de robots sécuritaire, l'emploi resterait.

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs