Accueil Monde France

Cahuzac de retour devant ses juges

Le procès de l’ancien ministre français avait été ajourné l’hiver dernier. Le conseil constitutionnel a donné son feu vert à sa poursuite. Revoici donc l’ancien ministre sur le banc des prévenus. Il risque sept ans de prison pour fraude fiscale et blanchiment.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Cette fois, il n’y aura plus moyen d’esquiver. Ni par un coup de poing aux journalistes, ni par un recours de procédure. Jérôme Cahuzac devra bel et bien affronter à nouveau le tribunal correctionnel de Paris à partir de ce lundi. Les neuf sages du Conseil constitutionnel ont donné leur feu vert au procès. La défense, lors d’un faux départ en février dernier, s’était insurgée contre une prétendue « double peine ». Puisque l’ex-ministre du Budget avait déjà fait l’objet d’un redressement fiscal (2,3 millions d’euros dont 500.000 euros de pénalités), il ne pouvait être passible ensuite de poursuites pénales, arguaient ses avocats, en invoquant la Convention européenne des droits de l’homme. Les gardiens du droit en ont décidé autrement et c’est un retour à la case justice pour le menteur de la République.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs