Accueil Économie

Caterpillar paye près de 30% d’impôts en Belgique

Plusieurs partis dénoncent le traitement fiscal dont a bénéficié Caterpillar. Pourtant, le régime fiscal offert par la Belgique à cette société n’est pas si généreux que cela.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Y’a pas à dire, les intérêts notionnels ont passé un sale week-end. Ils sont au cœur d’une double actualité. Le gouvernement Michel planche sur leur suppression dans le cadre de la réforme de l’impôt des sociétés à l’étude. Puis le CDH et le PTB ont sauté sur la fermeture de Caterpillar Gosselies pour rappeler tout le mal qu’ils pensent de cette niche fiscale, calculs à l’appui. C’est le service d’études du PTB qui cogne le plus fort : « en dix ans, sept sociétés belges de Caterpillar ont déduit un total de 150 millions d’euros d’intérêts notionnels ». Bref, une bonne raison de les supprimer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs