«Tomber en amour»: un collectionneur s’expose

Dans la bibliothèque, l’œuvre de Rokko Miyoshi se déploie à même le sol.
Les œuvres des artistes belges sont en nombre dans le parcours, comme ici avec ce grand tableau d’Antoine Mortier.
DR
Vivian van Blerk, Sybil.
A priori, Jan Van Eyck, Pieter Bruegel et Peter Paul Rubens n’étaient pas destinés à se rencontrer. Mais voilà que c’est possible grâce à cette expo virtuelle.
Harlan1
A travers les yeux de ses antihéros animaliers, Juanjo Guarnido dessine l’âme humaine.
Au rez-de-chaussée, sous la lumière brûlante du soleil dispensée par les hautes baies vitrées, les visiteurs se baladent entre les palmiers métalliques de David Zink Yi («
Neusilber-New Silver
», 2009). © D.R.
Parmi les œuvres de Paul Gauguin peintes en 1903 et potentiellement fausses, voici «
L’Invocation
», qui appartient à la National Gallery of Art de Washington.
Les jolies ruines de la halle au charbon de bois, plus grand vestige de l’activité sidérurgique à Montauban.
«
Mappa Mundi
», ce n’est pas un thème uniquement médiéval. Des artistes contemporains sont inspirés. La preuve avec «
Dubai World III
», 2008, d’Andreas Gursky.
A côté de la villa, on découvre ce bassin conçu par Peter Kogler. En 2016, l’artiste autrichien avait totalement transformé l’ING Art Center avec ses motifs ondoyants créés par ordinateur, occupant tous les murs, du sol au plafond. Il applique la même méthode à ce bassin où un nageur potentiel perdrait tous ses repères.
Vue de la rue, la structure d’Adrien Tirtiaux semble surgir du toit du parking...
Miquel Barceló, «
Biblioteca
», 1984, peinture et collage sur toile. Donation Yvon Lambert à l’État français/Centre national des arts plastiques/Dépôt à la Collection Lambert, Avignon.
Phare de la culture à Liège, le musée de la Boverie est partagé entre collections permanentes et expositions de grande qualité.
BelgaImage
Tinka Pittoors répond à l’architecture Horta avec une création  tout en volutes...
L’abbaye de Brogne, où est brassée la bière éponyme, à Saint-Gérard.
Kostia Botkine, indélébile sur papier, 55x73cm, 2018, 1.500 euros.
Franck Thilliez
: «
J’aime bien jouer avec le lecyteur.
»
L’édition 2020 d’Art Brussels ne pourra pas avoir lieu «
en présentiel » (archives).