Coronavirus: Art Brussels annule définitivement

Impossible de respecter la distanciation sociale dans un événement qui en quatre jours attire plusieurs dizaines de milliers de visiteurs.
Un portrait original de Corto Maltese.
p
Ferenc Lantos, « DéDaSZ Frieze » (détail), 1969. Plaque d’acier émaillé.
Une foule de manifestants peinte sur le mur a ensuite été martelée ne laissant plus que quelques  lambeaux, souvenirs épars de luttes à recommencer sans cesse.
C’est au Cimetière d’Ixelles, rebaptisé Cimdix, et dans le quartier de l’ULB en général que le «
Guardian
» conseille à ses lecteurs de se perdre s’ils veulent «
se glisser dans la peau
» de la ville.
Les panneaux extérieurs du retable de la cathédrale Saint-Bavon ont retrouvé leurs couleurs d’origine attirant tous les regards.
Au milieu du parcours, une projection géante du retable de l’Agneau mystique intègre les conservateurs et restaurateurs expliquant l’œuvre et le travail effectué sur celle-ci.
L’art religieux reste très présent à la Brafa avec de très belles sculptures polychromes chez Floris van Wanroij fine Art notamment.
A Nude Overlooking Pastoral Spain, 1921.
ENs3o5FXYAYQ5-p
«
Hommage aux anciens créateurs
» du peintre populaire congolais Chéri Samba.
DR
Jeff Koons
François Navarro, de l’agence d’attractivité Hello Lille et Bruno Goval, directeur de l’office du Tourisme. © Avpress.
Mounir Fatmi (Tanger, 1970).
L’
BELGIUM BANKSY EXHIBITION CHAUDFONTAINE
Le tronc d’arbre géant torturé reproduit en résine par Berlinde De Bruyckere
; aux murs, les oeuvres de Michaël Borremans.
d-20191004-3WFXVW 2019-10-04 15:49:54
Le commissaire de l’exposition, Alain Bornain, nous fait découvrir le travail de détournement de plaques de signalisation de Jérôme Considérant.