Accueil Monde

Du printemps arabe à l’été djihadiste

Quelles sont les raisons qui peuvent pousser de jeunes hommes en apparence bien dans leurs baskets à quitter leur Egypte natale pour rejoindre Daech ? Plein feu sur cette nouvelle génération de combattants, entre déception, remise en question et radicalisation.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Dans la petite bande de joyeux lurons, Islam Yaken était le « beau gosse », celui qui faisait tomber les filles avec ses biceps et son inépuisable réservoir de blagues. «  Dès qu’il arrivait, on savait que c’était parti pour une séance de fous rires  », raconte Khaled, un ami d’enfance. Sur l’écran de ses souvenirs, les images défilent : les soirées « chicha » dans la banlieue cossue d’Héliopolis, les « selfies » entre copains, les virées au club de sport auquel Islam Yaken avait même fini par le convertir. L’Internet, aussi, est là pour rappeler le bon temps. «  N’importe quel homme rêve d’avoir un six-pack pour impressionner les autres à la piscine ou à la plage

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs