Accueil Monde

Theresa May enterre deux promesses clés des «Brexiteers»

Le chef du gouvernement tente de mettre de l’ordre dans la longue marche vers la sortie de l’Union européenne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Préparer le calendrier d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne par ces temps houleux relève de l’exercice d’équilibriste. « Go between » entre le Premier ministre, Theresa May, et ses amis europhobes, le ministre en charge du Brexit, David Davis, est soumis à une variante du supplice de Tantale auquel il du mal à résister. C’est pourquoi, en s’adressant pour la première fois aux députés, le 5 septembre, l’un des ténors de la campagne du départ lors du référendum du 23 juin a été contraint de s’en tenir à des généralités «  en vue d’ouvrir une nouvelle phase des relations avec nos partenaires européens  ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Vigneron Gérard, mardi 6 septembre 2016, 10:37

    I want UK out as fast as EU wants. The agenda has to be in the hands of EU and not in the hands of UK.

  • Posté par Monsieur Alain, mardi 6 septembre 2016, 8:46

    Que les britanniques fassent les frais de leur décision est d'une rare logique et d'une pure équité. Que les 27 autres membres de l'Union Européenne en pâtissent, voilà qui est beaucoup moins admissible. Le prix à payer par les britanniques pour leur départ est celui de l'absence coût pour leur (ex) partenaires. Il s'agit bien d'un DIVORCE AUX SEULS TORTS BRITANNIQUES et certainement pas par consentement mutuel.

Aussi en Monde

Analyse La migration revient hanter le «partenariat» entre l’Europe et l’Afrique

Europe et Afrique se mettent à table pour recalibrer leurs relations. Les Européens sont concurrencés par d’autres acteurs sur le continent africain. Lequel reste leur priorité. Avec le défi migratoire en tête des préoccupations. Mais aussi le covid, la sécurité, les enjeux socio-économiques. Agenda chargé pour la deuxième réunion ministérielle Union européenne – Union africaine, ce mardi à Kigali.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs