Accueil La Une Opinions

Caterpillar: des dividendes qui passent mal

Tandis que les actionnaires empochent des dividendes, les travailleurs de Caterpillar et Axa payent l’addition. Choquant ? Notre débat entre Etienne de Callataÿ et Philippe Pochet.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 3 min

Etienne de Callataÿ appelle à la responsabilité dans la gestion financière des entreprises.

Une entreprise a-t-elle raison de privilégier ses actionnaires au détriment de ses travailleurs ?

La première obligation des entreprises, c’est de respecter l’ensemble des composantes de la société (environnement, collaborateurs, consommateurs, clients, etc.) avec lesquelles elles interagissent. Dans ce cadre-là, elles peuvent chercher à maximiser les profits.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs