Accueil Monde

Le policier qui a trouvé Aylan raconte: «Je me suis dit, pourvu qu’il soit en vie»

Mehmet Ciplak, qui ne s’était pas encore exprimé, a livré son sentiment à la presse turque.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Q uand je me suis approché du bébé, je me suis dit ’Mon Dieu, pourvu qu’il soit toujours en vie’. Mais il ne montrait aucun signe de vie. J’étais effondré  », a confié Mehmet Ciplak à l’agence de presse turque Dogan ce dimanche. Si son nom ne résonne pas, son visage ou plutôt son uniforme a fait le tour du monde, sur une photo dont le sujet principal était un corps sans vie. Celui d’Aylan, trois ans, retrouvé mort sur une plage turque, déposé par la mer et recueilli par ce policier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs