Accueil Monde

Sur la campagne américaine: dans le Colorado, pas de soutien pour Hillary Clinton

Quel(le) président(e) veulent les Américains ? Suivez nos douze envoyés spéciaux qui vont sillonner le territoire américain jusqu’à l’élection présidentielle.

Reportage - Temps de lecture: 2 min

Que pensent les Américains ? Quel(le) président(e) veulent-ils ? Sept journaux européens, dont Le Soir, lancent l’opération spéciale #EuropeGoesUS sur la trace des candidats à la présidence. Douze envoyés spéciaux vont sillonner tout le territoire américain jusqu’au 11 novembre. Suivez leur parcours ci-dessous.

Si l’on souhaite devenir un(e) journaliste très impopulaire, il suffit de se rendre à un salon d'armes à feu dans la ville conservatrice de Colorado Springs et de poser des questions telles que « pourquoi avez-vous besoin d’une arme à feu ? »

Les yeux bleus disparaissent presque derrière les cils blancs. Lon Adams plisse les paupières avec tant de force. Sa barbe semble se charger d’électricité. Il respire bruyamment. D’un air presque compatissant, il répond : « Pour protéger ma famille, évidemment ! »

© Fiona Endres
© Fiona Endres -

© Fiona Endres
© Fiona Endres -

Adams collectionne les armes à feu. 39 fusils sont accrochés chez lui, sur son mur, et se tiennent à ses côtés. L’autorisation du port d’une arme à feu a une grande importance pour Adams. « Cela pourrait bientôt être fini », a-t-il affirmé. Pour lui, la situation est claire : Si Hillary Clinton remporte les élections, elle le lui interdira.

Dans le hall inondé par la lumière des lampes halogènes, Adams n’est pas le seul à partager cette opinion. Quiconque fréquente le salon vote Donald Trump. Ne serait-ce que par principe. Ici, on vote traditionnellement républicain. Comme son père, son grand-père et son arrière-grand-père. Mais il y a encore une autre raison : «Donald Trump n’est pas un homme politique, c’est un homme d’action », soutient Jacob Rathman, qui vend des fusils du XVIIIe siècle lors du salon.

© Fiona Endres
© Fiona Endres -

© Fiona Endres
© Fiona Endres -

Au cours des dernières années, les États-Unis ont changé, selon Rathman : «L'hypothèse d’un attentat terroriste est réaliste. ». Encore plus qu’il y a quinze ans, «à cause des gens qui sont arrivés dans notre pays ». Selon lui, tous ne veulent pas nuire aux Américains, mais beaucoup d’entre eux ont cet objectif : « Ce sont nos ennemis. »

Dans ses pensées, Rathman prend un fusil dans ses mains. Il effleure le bois de la crosse. L’Amérique est selon lui à un tournant. « Et ce n’est pas pour le mieux. » Ainsi, affirme-t-il, le peuple doit désormais faire le bon choix. Et voter Trump.

© Fiona Endres
© Fiona Endres -

© Fiona Endres
© Fiona Endres -

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs