Accueil Monde

«Le 11 septembre restera le jour le plus triste de ma vie»

Quel(le) président(e) veulent les Américains ? Suivez nos douze envoyés spéciaux qui vont sillonner le territoire américain jusqu’à l’élection présidentielle.

- Temps de lecture: 2 min

Tom Acquiva avance où ses pas le mènent. Perdu au milieu du mémorial du 11 septembre, ce vieux monsieur attend que la cérémonie commence. «Je me sens mal, car c’est ici que tout est arrivé», glisse-t-il. C’est ici que le 11 septembre 2001, son fils de 29 ans, Paul, est mort lorsque le premier avion a frappé la tour Nord, à 8h46 du matin. «C’est arrivé il y a quinze ans, mais j’ai parfois l’impression que c’était il y a à peine quinze secondes

Les années passent, mais la blessure reste ouverte pour les proches des 2983 personnes qui ont perdu la vie ce jour-là.

©Edouard de Mareschal
©Edouard de Mareschal

Le long des deux grandes cascades qui sombrent dans le sol, à l’emplacement même des tours jumelles, des familles glissent une rose dans une lettre du nom d’un proche. «C’est la tombe de ma fille Danielle», note Zoé Kousoulis. Accroché à son bras, son mari George, 81 ans, tient une pancarte qui avec des photos de leur fille. «Chaque année est aussi dure que l’année précédente, poursuit Zoé. Une mère ne devrait pas avoir à enterrer sa fille, ce n’est pas dans l’ordre des choses

Un peu plus loin, une famille va à la rencontre des journalistes. «Prenez une photo de mes nièces, elles étaient magnifiques.» Maria Theresa Santillon et Judy Hezel Fernandez, sont mortes à 27 ans le jour des attaques. «On n’oublie jamais une chose pareille. Le 11 septembre 2011 restera le jour le plus triste de ma vie.»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs