Accueil Opinions Éditos

L’agriculture a eu son quota d’Europe

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint et chef du service Monde Temps de lecture: 2 min

La crise agricole est le révélateur de l’un des maux que l’on exècre le plus en Europe : le manque de solidarité. Dans la crise des migrants comme dans le traitement de la crise grecque, l’impossibilité pour les Etats-membres d’abandonner un fifrelin de souveraineté dans les négociations autour de la crise agricole pour mettre en avant l’un de ses fondements – la solidarité – apparaît ici aussi au grand jour. Car, finalement, qu’auront obtenu jusqu’à présent les agriculteurs ? Une aide d’urgence de 500 millions d’euros. Et encore – comble du cynisme –, cette aide pourrait-elle en englober d’autres, précédemment débloquées. Voilà, voilà...

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs