Accueil Monde

Elizabeth II, la Belgique et l’Europe: une histoire complexe

Entre Elizabeth II et les monarques belges, les faux pas ont été rares.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Avec la dynastie belge, c’est d’estime qu’il faut parler plutôt que de relations suivies. La reine Elizabeth était certes proche du roi Baudouin dont elle appréciait la rectitude morale. Elle avait pardonné le refus du jeune roi des Belges d’assister aux funérailles de George VI, en 1952, en raison des attaques venues de Londres contre l’attitude pro-allemande de Léopold III pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Les faux pas ont été rares. En 1980, lors d’une visite officielle en Belgique, la Reine assiste au Boléro de Ravel, une production de Maurice Béjart, au Théâtre de la Monnaie. « Ce n’est pas très approprié », dira-t-elle à la sortie à son ambassadeur à propos de la tonalité homo-érotique se dégageant de ce ballet.

Exceptionnellement, le monarque, qui ne se déplace jamais aux funérailles à l’étranger, sera présente à la messe funèbre, 7 août 1993, en la cathédrale Saint-Michel-et-Gudule pour Baudouin 1er.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs