Accueil Monde

Leur pays paralysé, les Espagnols pourraient bientôt retourner aux urnes

Incapables depuis dix mois de se mettre d’accord pour former une majorité, les principaux partis ont jusqu’au 31 octobre pour s’entendre, faute de quoi les Espagnols devront retourner voter.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le record belge de 541 jours est certes encore loin mais l’air de rien, cela en fait désormais 271 que l’Espagne fonctionne sans gouvernement. Elle a certes un exécutif en charge des affaires courantes mais celui-ci n’a pas les compétences pour prendre des décisions d’envergure. A sa tête, on retrouve le premier ministre sortant Mariano Rajoy, vainqueur des législatives en décembre puis en juin, incapable de trouver les soutiens suffisants au sein du Congrès des Députés pour être reconduit à son poste. A la fin août, le leader du conservateur Parti Populaire (PP) a été éconduit par une majorité de députés (180 sur 350) de la chambre basse, qui se sont opposés à son investiture comme chef du gouvernement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs