Accueil La Une Monde

Franz Fallend: «Les médias étrangers jugent cette mauvaise opérette»

Franz Fallend est professeur de sciences politiques à l’université de Salzbourg en Autriche. Entretien.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 3 min

Que signifie politiquement cette décision de reporter l’élection ?

A mon avis, c’est une bonne décision. Si les élections avaient été maintenues au 2 octobre et si quelques milliers de bulletins avaient été jugés invalides à cause d’un problème de colle, cela aurait mené à une nouvelle procédure d’annulation devant la cour constitutionnelle. Le désastre aurait été encore plus grand qu’il ne l’est aujourd’hui. Mais le report du troisième tour est évidemment un désastre en soi. C’est plus qu’embêtant. Les médias étrangers nous regardent et jugent cette mauvaise opérette.

C’est pourtant un simple problème technique…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs