Accueil Économie

SNCB: la rentrée sociale va être pimentée

Important « comité de pilotage » de rentrée entre direction du rail et les syndicats. Les sujets qui fâchent s’accumulent : nombre total de salariés, avenir commun des cheminots, service minimum…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Chaque année, la rentrée de septembre à la SNCB est annoncée « socialement chaude ». Il en va des rentrées comme des piments, il y a une échelle dans leur force et la capacité de les digérer. Celle de septembre 2015 risque de faire partie de la catégorie la plus élevée. Ce mercredi, un « comité de pilotage » regroupe directions et syndicats autour d’un ordre du jour copieux : nombre minimum de cheminots, avenir de la filiale Logistics, recrutement, protocole d’accord social et, en dessert, le service minimum réclamé par le gouvernement. Glissement sémantique intéressant, l’ordre du jour le rebaptise « service garanti ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs