Accueil Société

Pourquoi les réfugiés prennent autant de risques en traversant la Méditerranée?

Les réfugiés sont aux mains de passeurs pour traverser la Méditerranée, un obstacle naturel dangereux.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Ils n’ont pas le choix. La plupart des réfugiés et migrants qui débarquent chez nous proviennent d’Afrique ou du Moyen-Orient. Ils fuient un pays en guerre ou la misère. Et une grande majorité d’entre eux souhaite se rendre en Europe pour y trouver un avenir meilleur. Mais entre les deux mondes, il y a un obstacle naturel difficile à franchir et dangereux : la Méditerranée. «  Ils prennent le bateau parce qu’ils ne peuvent pas prendre l’avion faute de visa. Ils connaissent les risques de la Méditerranée, mais ils n’ont pas le choix, explique François Gemenne, expert en questions migratoires de l’ULg et l’ULB. Il faut savoir qu’un Belge avec un passeport en règle peut se rendre dans 150 pays sans visa. Dans l’autre sens, l’Union européenne ne délivre pas de visa humanitaire  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs