Accueil Culture

Les gagnants, les perdants, le bilan des festivals

Concurrence de plus en plus rude, artistes toujours plus onéreux, demande de stars… Il est de moins en moins facile pour les organisateurs de tirer leur épingle du jeu Que retenir de cette saison des festivals ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 2 min

Ouf ! La saison est terminée. Depuis mi-juin, la Belgique a vécu au rythme des festivals de musique. Pas un week-end sans son lot de décibels, de Hasselt à Rossignol, de Bruges à Liège, dans tous les coins du plat pays, un mot, un son : musique ! Et la question qui s’est posée tout l’été : n’y a-t-il pas trop de festivals ?

C’était aussi une des inquiétudes des organisateurs avant la saison. La concurrence est de plus en plus rude, chacun se tirant dans les pattes pour obtenir tel et tel artiste pouvant assurer la tête d’affiche. Dont le cachet, en constante augmentation, menace aujourd’hui, purement et simplement, la tenue d’un événement. Or, de plus en plus, le public demande des stars forcément onéreuses…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Les livres d’influenceurs, ces succès qui dérangent

Le livre de l’ancienne candidate des « Marseillais » Jessica Thivenin est un des best-sellers de l’été. Avec les influenceurs, les éditeurs tirent le jackpot, tablant sur la force de leurs communautés. Pour les auteurs, le livre est vu comme un prolongement plutôt qu’un aboutissement.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs