Accueil Monde

Violences à Kinshasa: au moins 17 personnes tuées

Des violences ont éclaté entre des manifestants opposés au président congolais Joseph Kabila et les forces de l’ordre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Au moins 17 personnes (14 civils et 3 policiers) ont été tuées lundi dans des violences et pillages survenus à Kinshasa avant une manifestation hostile au président congolais Joseph Kabila que les autorités ont ensuite interdite.

Selon le « Rassemblement » de l’opposition qui avait appelé à manifester, 50 personnes auraient été tuées lundi.

À la suite de ces violences, «  on a annulé la manifestation  », a ajouté Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais. Une religieuse catholique a quant à elle déclaré avoir vu «  brûler vif  » un policier commis à la garde de cette permanence politique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs