Accueil Économie

60% des armes wallonnes vendues en Arabie saoudite

Le rapport des ventes d’armes wallonnes en 2015 confirme la position de l’Arabie saoudite parmi les grands acheteurs d’armes au niveau mondial. Le chiffre d’affaires qu’y ont réalisé les entreprises wallonnes représente 575 millions d’euros.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En matière d’armes, l’Arabie saoudite reste, comme en 2014 et de très loin, le meilleur client des entreprises wallonnes et des 15.000 emplois directs et indirects qui sont attribués au secteur. Dans le rapport de la sous-commission « armes » du parlement wallon sur les licences d’exportation octroyées ou refusées en 2015, l’Arabie saoudite ne représente que 34 licences sur les 1.369 délivrées pour 68 pays sur l’ensemble de l’année mais ces contrats représentent un montant total de 575,8 millions, soit 60 % du chiffre d’affaires wallon dans le secteur (955 millions). Si on ajoute les autres pays du Moyen-Orient (Émirats Arabes Unis pour19,3 millions et Oman pour 15,76 millions), on atteint même 65 % des exportations wallonnes. Des exportations directes. On se souviendra que 2014 avait été marquée par une licence d’exportation de plus de 3 milliards d’euros, accordée à CMI, vers le Canada, pour des tourelles de char qui faisaient partie d’une commande finale à destination de l’Arabie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Van Steen Willy, mardi 20 septembre 2016, 11:25

    On parle moins du fameux contrat en faveur de l'Arabie Saoudite en région anversoise et pour lequel nous restons tous motus et bouche cousue?? Deux poids deux mesures? De toute façons qu'on le veuille ou non, les arabes trouveront ailleurs les armes qu'ils souhaitent avoir! Ne soyons pas hypocrites!

  • Posté par Petitjean Charles, mardi 20 septembre 2016, 16:04

    Ne soyons pas hypocrites, en effet, ce que nous ne ferons pas d'autres le feront, sans état d'âme, en toute quiétude ... comme Caterpillar qui licencie des pères de famille, sans état d'âme, en toute quiétude. Avec ce raisonnement, tout est permis socialement, économiquement : tous à la boucherie de la bonne conscience et de la fatalité et vive les "valeurs européennes" ! Allons en paix, il n'y a rien à voir et encore moins à penser !

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs