Lors de sa vente en 2017 chez Christie’s, le «Salvator Mundi» est présenté comme une œuvre de Leonard de Vinci.
Cloîtrée à Windsor depuis le début de la pandémie, la reine doit se sentir très seule après la disparition de la seule personne qui pouvait lui parler franchement, sans ambages, ni flagornerie.
Londres
De nouvelles violences ont éclaté jeudi soir en Irlande du Nord.
Thierry Breton, commissaire européen à l’Industrie, a passé les deux derniers mois à dénicher les usines qui pouvaient jouer un rôle pour assurer que l’on administre à temps les précieuses doses anti-covid aux Européens.
L’EMA, le régulateur européen des médicaments
Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis aura-t-il plus de chance que son prédécesseur?
Le 6 mai 1960, la princesse Margaret, la sœur cadette de la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne, épouse le photographe Antony Armstrong-Jones. Le couple salue depuis le palais de Buckingham, à Londres, le jour de son mariage.
Jean Drèze se rend très régulièrement sur le terrain, dans les villages, pour conseiller les aborigènes qui défendent leurs terres.
Des doutes planent sur certains propos tenus par les époux lors de leur entretien avec Oprah Winfrey.
Le cheikh Mohammed ben Rachid al-Maktoum est accusé de séquestrer sa fille, la princesse Latifa. Il n’en est pas à son coup d’essai.
L’Histoire le confirmera, des années après cette photo: ces deux-là n’étaient pas faits pour vivre ensemble. Pour Charles, c’était - et c’est toujours - Camilla, personne d’autre.
Des joyaux chargés d’Histoire, ici exposés aux musées du Kremlin à Moscou.
belgaimage-173140872-full-1
Earth Hour à Sydney.
Des allures de salle de spectacle déserte pour ces 100chaises qui attendent les visiteurs au Design Museum. Devant, à gauche, la Ingram Street Tea Room Chair de Charles Rennie Mackintosh (1900) et à droite, la réédition par Franz Wittmann (1989) de la Pukersdorf Sanitorium armchair de Koloman Moser (1902).
d-20210316-GLRJRG 2021-03-16 17_58_50
Pour Ophélie Fontana, le «Week-End sportif» est une occasion manquée qu’elle ne regrette pas trop.
Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, a suivi avec attention la prestation de Joe Biden (en haut à droite, sur l’écran), invité à rejoindre les chefs d’Etat et de gouvernement européens, réunis en sommet par visioconférence.
prince Philip BELGAIMAGE-17424