Accueil Opinions

Wole Soyinka: «Face aux terroristes, on ne doit pas se rendre sans combattre!»

Ce mercredi soir, le grand écrivain nigérian Wole Soyinka sera à Bozar pour une conférence d’exception. Rencontre en avant-première.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Poète, dramaturge, essayiste, bref, écrivain, Wole Soyinka fut, en 1986 le premier Africain à recevoir le prix Nobel de littérature. Aujourd’hui âgé de 82 ans, après une vie à courir le monde tout en restant ancré dans sa terre yoruba, il fait figure de vieux sage, mais un sage malicieux à l’humour très britannique : on ne se refait pas.

Vous avez grandi dans un Nigeria colonisé par les Britanniques, puis dominé par différents dictateurs. Comment vous sentez-vous dans le Nigeria d’aujourd’hui ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs