Accueil Monde France

Un avant-goût d’élection présidentielle en France

Le feu vert a été donné à sept candidats. C’est parti pour deux mois de campagne pour la droite française. Le vainqueur sera-t-il déjà le gagnant de la présidentielle ?

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Ils seront finalement sept sur la grille de départ. La Haute autorité de la primaire, gendarme officiel de la compétition, a donné ce mercredi le coup d’envoi de la primaire de la droite et du centre en validant les parrainages des prétendants. Seul Hervé Mariton, initialement pressenti, est recalé faute d’un nombre suffisant de sésames. Pour Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson, les règles seront (presque) les mêmes. Le plafond des dépenses de campagne est fixé pour tous à 1,5 million d’euros. Et si les petits candidats se plaignent pour l’instant de n’avoir jamais eu droit au plateau d’un « vingt heures », tous se retrouveront à l’occasion de trois débats télévisés. Le premier, le 13 octobre sur TF1, a déjà donné lieu à des négociations serrées. Alain Juppé a obtenu que les caméras ne zooment pas sur les pupitres. Nicolas Sarkozy s’est fait garantir que ces pupitres ne seraient pas transparents.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs