Accueil Monde

La Palestine joue à domicile: une première qui émeut la foule

C’était mardi à proximité de Jérusalem. La sélection palestinienne de football affrontait en match officiel celle des Emirats arabes unis. Un événement à forte portée politique et symbolique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Le qualificatif « historique » était sur toutes les lèvres dans le petit stade « Fayçal Husseini » près de Jérusalem mardi soir. Pensez donc : la Palestine y accueillait l’équipe des Emirats arabes unis en match de qualification pour la Coupe du monde de football 2018. Pour la plupart des 14.000 spectateurs, le résultat n’avait qu’un caractère anecdotique – un nul blanc a sanctionné la partie, ce qui, d’un point de vue sportif, n’a rien de déshonorant pour les footballeurs palestiniens qui affrontaient tout de même en l’occurrence le demi-finaliste de la dernière Coupe d’Asie. Non, ce qui importait, c’était la puissante symbolique de l’événement : un premier match de Coupe du monde joué par les Palestiniens en Palestine, qui plus est contre une autre équipe arabe, dont l’Etat ne reconnaît pas Israël. Historique, donc.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs